Projets

 

Acclimatation au froid du pois (Pisum sativum L.)
 

Ce projet porte sur l'étude de l'acquisition progressive d'une tolérance au froid et au gel faisant suite à une exposition régulière à des températures basses mais supérieures à 0°C, de deux génotypes de pois. L'acclimatation au froid est le reflet d'un programme génétique dirigeant la mise en place des mécanismes d'adaptation. L'étude des modifications du transcriptome accompagnant cette acclimatation constitue une voie d'approche en vue de l'amélioration génétique de la performance de la culture du pois.

Une collection de 11 956 ESTs de pois a été utilisée pour dessiner des oligonucléotides de 70 pb correspondants au 4946 non-redundant EST clusters representés sur les biopuces Ps6kOLI1. Les lames (Nexterion) ont été spottées au Center for Biotechnology, Institute of Genome Research (Bielefeld University, Germany).

Détail d'une image de biopuce Ps6kOLI1

 

Embryogenèse somatique chez la chicorée (Cichorium intybus L.)
L'embryogenèse somatique correspond à la formation in vitro d'embryons à partir de cellules somatiques et représente le résultat de la totipotence végétale. Pour identifier un maximum de gènes exprimés différentiellement au cours des différentes phases de l'embryogenèse somatique et pour mieux comprendre les mécanismes moléculaires qui permettent à certaines cellules somatiques de changer de programme génétique, des études d'analyse transcriptomique sont réalisées en collaboration avec la plateforme Biopuces du Laboratoire d'Etudes Transcriptomiques et Génomiques Appliquées de l'Institut Pasteur de Lille.
Des banques soustractives (une banque embryogène et une autre non emmbryogène) ont été construites (Legrand et al, 2006) et 2400 ESTs ont été amplifiées par PCR, purifiées et quantifiées pour être spottées sur lames Codelink. Le dépôt sur lames a été réalisé sur la plateforme Biopuces de l'Institut Pasteur de Lille.

Détail d'une image de biopuce chicorée

Tests de qualité pour les biopuces de lin (Linum usitatissimum L.)
Le projet GENOLIN a pour but de fabriquer et tester des biopuces à oligonucléotides de lin. Plusieurs partenaires sont impliqués: l'Université d'Amiens, UMR 1281 Lille, INRA Reims, LINEA Grandvilliers, Laboulet Semences Airaines, ITL Paris. Coordonnateur: Brigitte Thomasset de l'Université Compiègne.

 

retour plateforme des biopuces végétales